Vous êtes ici

Mont Chajol (FR9301560)

La démarche

Le Mont Chajol depuis la Baisse d'OurneSitué à l’extrême Nord-Est du département des Alpes-Maritimes sur la commune de Tende, en face du hameau de Castérino, le site Natura 2000 du Mont Chajol d’une superficie de 1426 ha s’étire du nord au sud sur 8 km avec une largeur moyenne de 2 km. Ce site a été désigné comme zone spéciale de conservation ZSC par arrêté ministériel le 16 février 2010 au titre de la Directive "Habitats" (92/43/CEE) et comme site d'importance communautaire (SIC) le 11 novembre 2013. Le DOCOB a été validé avec la charte Natura 2000 du site lors du comité de pilotage du 13 mars 2012. Le site "Mont Chajol" est le premier site de la Roya a être entré en phase d’animation, permettant la poursuite de la démarche Natura 2000. Celle-ci va permettre la mise en œuvre des mesures de gestion retenues dans le tome 2 du DOCOB. Cette phase d’animation permet à chacun de s’engager dans la démarche Natura 2000 en choisissant son niveau d’implication. Ainsi, l’adhésion à cette démarche de préservation de la nature peut se traduire par différents niveaux d’engagement.

Des mesures contractuelles (contrats forestiers, agricoles...) peuvent être signées avec les propriétaires ou les ayant-droits afin de permettre la mise en œuvre des actions préconisées dans le DOCOB. Lors de la phase d’animation, la démarche contractuelle et volontaire développée à l’échelle nationale prend ainsi tout son sens.

Des actions de sensibilisation auprès du public sont également mises en place afin de faire connaitre au plus grand nombre le patrimoine naturel et culturel du site, et de rappeler les bonnes pratiques à adopter afin de le préserver. Ces bonnes pratiques sont rappelées dans la charte du site.

Le site, ses richesses, ses activitésGentianes de Ligurie site Mont Chajol

Grâce à sa situation géographique et à son climat à l'influence méditerranéenne, le site du Mont Chajol présente un intérêt exceptionnel pour sa flore vasculaire. Parmi les espèces végétales les plus significatives, nous pouvons citer trois espèces de l’annexe II de la Directive Habitats : la Gentiane de Ligurie, espèce endémique des Alpes sud-occidentales qui est fortement représentée sur ce site, la Buxbaumie verte et l’Ancolie de Bertoloni. De nombreuses espèces animales ont été observées et recensées lors d’inventaires sur le terrain. Citons notamment, pour les espèces de l'annexe II de la Directive Habitats, trois espèces de chiroptères (le grand rhinolophe, le petit rhinolophe et le murin à oreilles échancrées), une espèce d'amphibien (le spélerpès de Strinati) et une espèce de poisson (le chabot).

Fourrés à pin mugoLe site possède 18 habitats d’intérêt communautaire, dont 4 habitats prioritaires couvrant environ 63 % de sa superficie. Les 4 habitats naturels prioritaires présents sur le site sont : les fourrés à pin mugo qui représentent l’intérêt majeur du site, les formations herbeuses à nards, les éboulis médio-européens calcaires des étages collinéen à montagnard et les forêts montagnardes et subalpines à pins à crochets. Les efforts de conservation les plus importants devront être portés sur les habitats présentant un enjeu local de conservation fort, c’est-à-dire les secteurs où est présent le pin mugo, le Mont Chajol étant un site d’importance nationale pour cet habitat, et les secteurs à pelouses calcaires alpines et subalpines.

Le pastoralisme est l’activité anthropique la plus représentée sur le site. L’élevage est en effet un patrimoine culturel historique aujourd’hui dynamique, après une période d’abandon relatif durant la seconde guerre mondiale. La montagne est un secteur de transhumance estivale important en Haute Roya. La préservation de l’activité pastorale est primordiale pour l’équilibre des habitats, notamment pour le maintien des milieux ouverts. Les milieux forestiers sont le support de nombreuses activités telles que la chasse, le ramassage des champignons, les activités sportives, l’exploitation du bois, etc. Le site du Mont Chajol possède une surface forestière importante et se situe quasi exclusivement en forêt communale de Tende (88% soit 1257 ha). Le tourisme est une activité très importante sur la commune de Tende grâce à un patrimoine naturel et culturel riche : présence du Parc national du Mercantour, proximité avec la vallée des Merveilles, etc. Par ailleurs, il existe un grand nombre d’activités sportives de montagne : randonnée, VTT, ski de fond, escalade, raquette, etc.